• Expédition Gratuite en point relais à partir de 30 €

Philtex, une entreprise moderne de récupération et de recyclage textile

par Julien Gadea sur May 10, 2022

Le centre de collecte et de tri, situé à Garons, est en plein essor. Une partie des vêtements récupérés sont répartis dans les huit friperies "La seconde vie" dans le Gard.

Philtex & recycling se spécialise dans le tri et dans la revalorisation de textiles neufs et usagés. En ce début d'année, elle est en pleine phase de modernisation. L'appropriation récente d'un tapis semi-automatique permet d'optimiser la répartition des biens récupérés, et d'extraire la "crème": c’est-à-dire des vêtements qui, après un contrôle qualité, pourront être vendus dans l'une des huit vestiboutiques, toutes appelées Seconde vie.
À savoir que chaque jour, chaque friperie reçoit près de 50 kg d'habits.

Philippe Gadea, directeur de l'entrepôt, remarque une diminution de la qualité des vêtements recueillis. Il attribue ce fait à l'essor des sites de vente de textiles sur internet. Philtex s'est d'ailleurs adapté à cette tendance en créant une boutique en ligne.

Le reste du textile part à l'export, qui représente 90% du chiffre d'affaires de Philtex selon son directeur, Philippe Gaeda. Il souligne qu'il y a peu de centres de recyclage en France, l'entreprise envoie donc dans des sociétés qui retraitent le vêtement, localisées dans des pays émergents.

Tout semble passer par l'énorme machine de tri à Philtex. Les sacs dans lesquels se trouvent les textiles à la collecte sont répartis entre la filière plastique et carton. Même les oreillers ont droit à une seconde vie, envoyés à une société de transformation.

Il faut dire que la demande augmente, notamment avec la loi Agec, qui interdit depuis le 1er janvier 2022 la destruction des biens non-alimentaires par incinération.

Philippe Gadea affirme même avoir été plus sollicité pour venir chercher le surplus recueilli lors des appels récents aux dons : "On reçoit beaucoup d'appels des collectivités, car les gens envoient tout et n'importe quoi." Face à une forte demande, Philtex est parfois contraint de refuser du textile, faute de ne pas avoir suffisamment d'espace et de bras pour tout traiter.

Des projets d’expansion sont également sur la table : la société souhaite déménager plus proche sur Nîmes, sur un site plus grand, avec à la clé l’embauche de 40 personnes supplémentaires.


Il y a huit boutiques Seconde Vie, dont quatre dans le Gard : Marguerittes, Caissargues, Alès (deux boutiques). Elles sont ouvertes du lundi au samedi, de 9 h à 12 h, et de 14 h à 18 h 30.

Retrouvez l'article sur le site : https://www.midilibre.fr/2022/03/05/philtex-une-entreprise-moderne-de-recuperation-et-de-recyclage-textile-10150609.php

Laisser une réponse

Les commentaires doivent être approuvés avant de s'afficher